Les Calanques de Cassis en bateau : une journée de rêve!

Cas200619

C'est sous un déluge, ce mardi 20 juin, que nous voilà partis. Séparés en 2 groupes et conduit respectivement par Michel et Pierre de Littoral voyage nous prenons la direction des Bouches du Rhône pour une journée à Cassis. En cours de route le ciel s'éclaircit et le soleil resplendit, nous voici arrivés à Cassis. Petit port pittoresque avec ses bâtiments aux couleurs pastels, ses nombreux bars, ses glaciers et restaurants qui bordent les quais, son château vieux de plusieurs siècles qui surplombe avec ses plages de galets et ses calanques aux falaises calcaires escarpées, mais aussi pour ses vins (blancs et rosés), en font une étape incontournable.

Les cars nous déposent au parking dans les hauteurs de Cassis. Notre guide Pierre de Provence nous accueille et nous fait découvrir la ville. Nous montons dans le petit train car une promenade en bateau nous attend pour la découverte des calanques de Cassis. Nous voilà pour un circuit de 45 minutes. Au loin nous apercevons le plus viel hotêl de cassis «l'hôtel 5* des Roches Blanches».
Nous longeons la presqu'ile de cassis d'où nous voyons de somptueuses villas et nous entrons dans la première calanque «La Calanque de Port Miou» sinueuse et profonde (meilleur port en provençal) est un abri naturel pour les navires. Ils sont 500 environ au mouillage durant l’année, dans une eau turquoise, le tout entouré d’une magnifique pinède. Petite curiosité de la calanque de Port Miou : le trou du « souffleur ». C’est une faille dans la roche qui prend naissance dans l’eau et qui se termine au sommet du rocher par un très petit trou.
Nous continuons sur une mer d'huile et nous entrons dans «la calanque de Port Pin» . Ce qui est curieux les pins poussent directement dans la roche et pas besoin d'eau ni de terre. La nature est bien faite. En renfoncement une petite plage pour y venir il faut compter 30 mn à pied de la 1ère calanque.
Nous poursuivons pour arriver à «la calanque de Port en Vau» quelques voies d'escalade ont été tracées environ 150, un piton rocheux se dresse appelé : Le doigt de dieu, il culmine à 90 m de hauteur et nous apercevons la grotte du diable. Sa plage accessible à pied est classée parmi les 100 plus belles plages du monde reconnue par le national géographique. Sur les hauteurs une percée de part en part la pointe de Castelvieil.
Nous prolongeons «la calanque de l'Oule» L'Oule signifie Le chaudron ou la marmite, en période de mistral l'eau bouillonne. Quelques départs de grottes en canoë- kayak et un sentier de grande randonnée passe au-dessus.
Nous levons la tête et apparaît un rocher avec son petit portillon.
Nous terminons par la 5éme calanque «la calanque de Devenson» restée l'endroit le plus sauvage car on n'y accède qu'en bateau. Le sentier de grande randonnée culmine à 150 et 180 m de hauteur de falaise, il faut plus de 3 heures de marche. La particularité de cette calanque c'est le rocher posé sur l'eau appelé le rocher des dromadaires avec la bosse au- dessus, la tête qui regarde la côte et la petite queue à la rasée de l'eau . Après un bon apéritif bien arrosé on le voit paraît-il courir dans la calanque. Et si l'on regarde derrière ce rocher, au ras de l'eau, on aperçoit la tête qui dépasse avec la bosse au-dessus, et la patte repliée à l'arrière voilà «les frères dromadaires».
Tout au fond au large on voit des îles : l'Ile à 2 têtes appelée «l'Ile de Riou» et à côté l'îlôt «les impériaux». c'est ici qu'on a retrouvé la gourmette de St-Exupéry et la carcasse de son avion et d'où l'on a tourné le 1er film du commandant Cousteau «le monde du silence».
On fait demi tour pour rentrer dans le port de Cassis et on prend le large. On a une vue imprenable sur l'ensemble des calanques. Spectacle hallucinant, nous étions dans un autre monde.
Nous entreprenons le retour sur Cassis. Avant d'arriver au port, se dresse l'immense cap Canaille aux parois rocheuses, offre une vue imprenable et est la plus haute falaise d'Europe.
Nous quittons le bateau pour nous diriger vers le restaurant le Grand Large avec vue sur une mer d'un bleu paradisiaque et sa plage de galets. Nous profitons d'être réunis pour porter un toast à l'occasion de l'anniversaire de Marie-Hélène et de Jean-Pierre de Gignac.

Un menu de qualité nous est servi, sa soupe de poisson, son filet de poisson frais aux poireaux et son assortiment de riz, et pour ceux allergiques aux poissons et à la crême fraîche une salade de chèvre chaud, sa brochette de canard et ses petits légumes et gratin de pomme de terre, le tout arrosé de vin blanc et de rosé bien frais et nous terminons par une tarte aux pommes, glace et finissons par un bon café. Le tout servi par un personnel super pro et souriant, nous en sommes ressortis repus. Le groupe divisé en deux, à tour de rôle, l'un prend le petit train pour visiter la ville, l'autre a quartier libre pour faire les boutiques de souvenirs, et les plus gourmands un arrêt chez le glacier. Nous remontons à pied dans les hauteurs de cassis pour rejoindre le petit train qui nous emmène à notre car. Le retour est déjà là!. Nous repartons la joie au cœur d'avoir passé une bonne journée, malgré un début pluvieux et une arrivée à notre domicile sous la pluie et le tonnerre.
Avec le nombre important de participants, la journée s'est bien déroulée dans une bonne ambiance, tout était parfait, pas de regret d'être venu.

Derniere mise à jour le 22/06/2019